Quand commencera la construction du gazoduc?
Quand le gaz sera-t-il disponible?
Pourquoi la décision de construire le Galsi n'a-t-elle été prise qu'aujourd'hui?
Quels sont les critères qui sous-tendent le choix du tracé et pourquoi les points d'arrivée à terre ont-ils été identifiés dans le golfe de Palmas, Olbia et Piombino?
Pourquoi a-t-on choisi de faire passer le gazoduc en Sardaigne?
Comment le gaz arrivant du Galsi sera-t-il distribué en Sardaigne?
Le tracé à terre du gazoduc engendrera-t-il des contraintes?
Quels sont les critères qui sous-tendent la décision relative à l’emplacement de la centrale de compression d'Olbia? Fallait-il la construire aussi près de la côte?
Quels sont, à ce jour, les principaux gazoducs opérationnels entre l’Italie et d’autres pays?
Le tracé choisi par Galsi a-t-il été présenté et partagé avec les territoires qu’il traverse?
Les propriétaires des terrains sur lesquels passera le gazoduc auront-ils droit à des dédommagements pour la gêne subie en cours de construction?
Les terrains que traversera le gazoduc seront-ils expropriés?
Qui se chargera de la réalisation des réseaux de connexion entre le gazoduc Galsi et les réseaux urbains en Sardaigne, et qui les financera?
Quelle sera la durée des travaux de construction du gazoduc?
Quel espace occupera la piste de travail durant la phase de construction?
Comment le gaz arrivant en Sardaigne sera-t-il distribué grâce à Galsi?
Quand commencera la construction du gazoduc?
Il est prévu que les travaux de construction du gazoduc débutent au cours du 2011.
Quand le gaz sera-t-il disponible?
On estime que la mise en service du gazoduc aura lieu en 2014.
Pourquoi la décision de construire le Galsi n'a-t-elle été prise qu'aujourd'hui?
Car les technologies permettent, aujourd'hui, de réaliser des projets tels que le Galsi avec la pose sur les fonds marins de canalisations réservées au transport du gaz en eaux extrêmement profondes. Le Galsi se veut - en fait - être un défi technologique. Posé jusqu'à 2 885 mètres de profondeur, le Galsi sera le gazoduc le plus profond du monde.
Quels sont les critères qui sous-tendent le choix du tracé et pourquoi les points d'arrivée à terre ont-ils été identifiés dans le golfe de Palmas, Olbia et Piombino?
Le tracé du Galsi a été arrêté après plusieurs années d'études et de vérifications tout en tenant compte des régions affichant le plus de valeurs naturelles, paysagères et archéologiques ainsi que de la distance par rapport aux agglomérations afin de limiter les désagréments en cours de construction. Les points d'arrivée à terre à Porto Botte, Olbia et Piombino ont été identifiés après des études géomorphologiques, géotechniques et sismiques approfondies qui ont mobilisé pendant de nombreux mois des sociétés spécialisées, des experts en géologie et des moyens extrêmement pointus. Le choix des points d'arrivée à terre a été arrêté en fonction de l'identification du couloir optimal de pose en mer.
Pourquoi a-t-on choisi de faire passer le gazoduc en Sardaigne?
Parce que la Sardaigne est la voie la plus directe et la plus proche pour relier les gisements algériens et la péninsule italienne. Qui plus est, la Sardaigne est la seule région italienne qui ne dispose pas encore du gaz méthane. Galsi permettra de commercialiser et de distribuer le gaz naturel en Sardaigne, en satisfaisant à ses besoins énergétiques.
Comment le gaz arrivant du Galsi sera-t-il distribué en Sardaigne?
Galsi se chargera de la construction du tronçon international du gazoduc, alors que Snam Rete Gas s'occupera du tronçon national. La Région de Sardaigne est en train de s'occuper, en décidant des modalités et des délais, de la connexion entre l'axe principal du Galsi et les réseaux urbains pour la distribution du gaz méthane.
Le tracé à terre du gazoduc engendrera-t-il des contraintes?
La seule contrainte le long des points de passage du gazoduc à terre consistera en l'interdiction de construire à une certaine distance, quoique limitée, de l'ouvrage.
Quels sont les critères qui sous-tendent la décision relative à l’emplacement de la centrale de compression d'Olbia? Fallait-il la construire aussi près de la côte?
Le choix de l’emplacement de la centrale de compression repose sur les critères suivants : • Faible urbanisation de la zone retenue; • Terrain plat pour réduire le plus possible l’impact environnemental par rapport aux endroits où des travaux de déblaiement s’imposent; • Zone camouflée, peu visible de la mer et du littoral; Qui plus est, selon les normes techniques relatives à l’exécution de ces installations, les centrales de compression précédant un tronçon sous-marin doivent être situées le plus près possible de la côte afin de réduire le trajet du tronçon sur terre à la sortie de la centrale, que caractérise une pression supérieure à la pression normale du réseau (devant garantir la traversée entre Olbia et Piombino)..
QQuels sont, à ce jour, les principaux gazoducs opérationnels entre l’Italie et d’autres pays?
L'approvisionnement en Italie en gaz naturel via gazoduc est principalement assuré par quatre infrastructures : - le TAG, qui traverse l’Autriche pour approvisionner l’Italie en gaz russe; - le TRANSITGAS permettant l’importation, en passant par la Suisse, de gaz venant essentiellement de la mer du Nord; - le TRANSMED, gazoduc Algérie – Tunisie – Sicile (Mazara del Vallo), point d’entrée du gaz algérien; - le GREENSTREAM, gazoduc d’importation au départ de la Libye dont le point d’entrée est situé à Gela, en Sicile. Pour de plus amples renseignements, consulter les sites web de SnamReteGas ou d’ENI.
Le tracé choisi par Galsi a-t-il été présenté et partagé avec les territoires qu’il traverse?
Le tracé du Galsi a été présenté à toutes les administrations municipales intéressées par son passage. Galsi a rencontré, individuellement et à plusieurs reprises même, tous les élus et les responsables des services techniques de chaque ville pour leur présenter le projet, le tracé sur le territoire et échanger avec eux des commentaires et des remarques. Le tracé final est également le fruit des remarques et des demandes de modification qui lui ont été adressées et ont été pratiquement toutes acceptées.
Les propriétaires des terrains sur lesquels passera le gazoduc auront-ils droit à des dédommagements pour la gêne subie en cours de construction?
Comme prévu par la loi les propriétaires des terrains sur lesquels passera le gazoduc seront dédommagés au motif des gênes subies durant la phase de construction et de l’absence de récoltes sur les terrains arables.
Les terrains que traversera le gazoduc seront-ils expropriés?
Pas du tout. Les terrains que traversera le gazoduc continueront d’appartenir à leurs propriétaires légitimes. Une servitude de 20 mètres sera tout simplement respectée de chaque côté du tube pour empêcher que l’on édifie sur le terrain.
Qui se chargera de la réalisation des réseaux de connexion entre le gazoduc Galsi et les réseaux urbains en Sardaigne, et qui les financera?
Les réseaux de connexion entre le gazoduc Galsi et les réseaux urbains – qui formeront le réseau régional - pourront être réalisés, comme dans le Sud de l’Italie, par Snam Rete Gas qui a déjà confirmé sa disponibilité à la Région de Sardaigne. La réalisation de ces réseaux devrait être financée par Snam Rete Gas et les coûts amortis sur tout le système national de transport.
Quelle sera la durée des travaux de construction du gazoduc?
Les travaux de construction du gazoduc s’étaleront sur une période totale de 18 mois environ et seront répartis sur le territoire à travers l’ouverture de plusieurs chantiers simultanément. Le chantier progressera à une vitesse de 500 mètres linéaires par jour.
Quel espace occupera la piste de travail durant la phase de construction?
La piste de travail occupée par les activités de construction fera 30 mètres au total. Dans les zones les plus sensibles du point de vue environnemental la piste de travail sera restreinte afin de limiter l’encombrement au maximum pour les opérations de pose.
Comment le gaz arrivant en Sardaigne sera-t-il distribué grâce à Galsi?
Galsi se chargera de la construction du tronçon international du gazoduc alors que Snam Rete Gas construira tout le tronçon national. La Région de Sardaigne est déjà en train de s’occuper de la connexion entre la dorsale principale du Galsi et les réseaux urbains pour la distribution du gaz méthane. Le plan de méthanisation des Villes sardes a été engagé par la Région qui a octroyé des fonds pour couvrir la méthanisation de tous les bassins. Certains réseaux ont déjà été complétés alors que d’autres sont en cours de construction. La Région de Sardaigne est en train de préparer le projet de connexion des réseaux locaux au Galsi. A cet égard également, Snam Rete Gas a confirmé sa disponibilité.