Introduction
Grâce à son Code d'Ethique Galsi établit les principes, les droits, les devoirs et les responsabilités de l'Entreprise vis-à-vis des actionnaires, de ses salariés et collaborateurs, des clients, des fournisseurs et des Autorités publiques.
Le Code d'Ethique  sous-tend le Modèle d'Organisation, de Gestion et de Contrôle qu’impose le D. Lég.  231/01, dont le contrôle est confié à un Organisme de Surveillance ad hoc, détenant des pouvoirs autonomes d'initiative et de contrôle.

Validité et applicabilité
Le Code d'Ethique est contraignant pour tous les Collaborateurs de Galsi c'est-à-dire pour tous ceux qui, à n'importe quel titre, et indépendamment du type de rapport contractuel entretenu, contribuent à la réalisation des buts et des objectifs de l'entreprise.
Galsi s'engage à demander le respect des principes de ce Code de la part de tous ceux (sociétés en participation ou liées, partenaires, clients, fournisseurs, professionnels et autres types de sujets externes) avec lesquels elle entre en contact afin de réaliser ses objectifs.

Engagements de Galsi au sujet de la diffusion, application et actualisation du Code d'Ethique
Galsi s'engage vis-à-vis de tous ceux que l'application de ce Code implique, à :

• en assurer la divulgation dans les plus brefs délais en le mettant à la disposition de tout un chacun et en mettant en place des programmes de formation ad hoc ;
• en assurer la révision périodique et l'actualisation afin de l'adapter à l'évolution de la sensibilité civile, des conditions environnementales et des réglementations ;
• prévoir des outils d'accompagnement appropriés pour fournir des précisions sur l'interprétation et la mise en oeuvre des dispositions du Code d'Ethique ;
• adopter un système de sanctions approprié contre les violations éventuelles ;
• adopter des procédures adéquates afin de signaler, enquêter et traiter les violations éventuelles ;
• assurer le maintien de la confidentialité sur l'identité de ceux qui signalent des violations éventuelles, sans préjudice des obligations légales, et garantir  leur protection professionnelle ;
• s'assurer  périodiquement du respect et de l’observance du Code d'Ethique.

Engagements des collaborateurs au respect du Code d'Ethique
Le Code d'Ethique fait intégralement partie du contrat de travail.
Tous les Collaborateurs s'engagent dès lors à :

• agir et se comporter conformément aux points mentionnés dans le Code d'Ethique ;
• signaler toutes les violations du Code d'Ethique immédiatement après en avoir pris connaissance ;
• coopérer à la définition et au respect des  procédures internes, prévues pour la mise en oeuvre du Code d'Ethique ;
• consulter leurs supérieurs, ou les organismes préposés à cette tâche, eu égard aux parties du Code d'Ethique exigeant une interprétation ou des éclaircissements.

PREMIERE PARTIE : LES PRINCIPES ETHIQUES ET LES VALEURS

Mention est faite des principes éthiques de Galsi :

A) - Ethique dans la gestion des affaires et des activités de l'entreprise
B) - Ethique du travail, protection et valorisation des Collaborateurs
C) - Engagement en faveur du développement durable et responsabilités vis-à-vis de
 la collectivité

A) - ETHIQUE DANS LA GESTION DES AFFAIRES ET DES ACTIVITES DE L'ENTREPRISE

Légalité - Tous les Collaborateurs sont tenus au  respect des lois et des réglementations  en vigueur dans les pays dans lesquels ils agissent, du Code d'Ethique et des normes internes de l'entreprise,  en les appliquant avec rectitude et équité.
Intégrité - Dans les rapports entretenus avec des tiers, Galsi s'engage à agir de manière correcte et transparente en évitant les informations trompeuses  et les comportements susceptibles de tirer un avantage indu  des faiblesses ou du manque de connaissances d'autrui. Alors qu'elle est en quête d'une maximisation de ses résultats économiques et financiers, Galsi s'engage à établir des relations commerciales correctes avec les tiers,  des rapports durables avec les clients et les fournisseurs, et à reconnaître de manière adéquate l'apport de ses Collaborateurs.
Loyauté - Les rapports avec l'extérieur, les relations avec les Collaborateurs, et les relations entre ceux-ci, doivent être empreints de la plus grande loyauté consistant en :  fidélité à la parole donnée, aux promesses et aux pactes, action ayant le sens des responsabilités, valorisation et sauvegarde du patrimoine de l'entreprise, et application d'une attitude basée sur la  bonne foi la plus totale lors de toute activité ou décision.
Transparence - Toutes les actions de Galsi et les relations qu'elle entretient avec ses parties prenantes et actionnaires doivent être entreprises en garantissant la correction, l'exhaustivité,  l'uniformité et la rapidité de l'information conformément aux lois et meilleures pratiques sur le marché, dans le cadre de la protection du savoir-faire et des biens de l'entreprise.
Respect de la dignité des personnes -  Galsi respecte les droits fondamentaux des personnes à travers la protection de leur intégrité morale et la garantie de chances égales.
Ne sont pas admis, dans le cadre des relations tant internes qu'externes, les comportements au contenu  discriminatoire sur les opinions politiques et syndicales, la religion, la race, la nationalité, l'âge, le sexe, l'orientation sexuelle, l'état de santé et, en général, sur toute caractéristique intime de la personne humaine. Galsi considère la diversité au titre d'opportunité sur le plan de l'innovation et du développement à travers le  dialogue et l'échange d'opinions, d'idées et d'expériences.

Galsi s'emploie pour que, dans le cadre de ses activités, soient garantis dans les différents pays où elle exerce, les  droits prévus par la “ Déclaration universelle des droits de l'homme  ”.

B) - ETHIQUE DU TRAVAIL, PROTECTION ET VALORISATION DES COLLABORATEURS

Engagement en faveur de l'amélioration  – Les Collaborateurs s'engagent vis-à-vis de Galsi à fournir leurs meilleures compétences professionnelles et à continuer de les améliorer avec les instruments que leur offre l'entreprise.
Confidentialité - Les Collaborateurs s'engagent  à traiter toute information obtenue en rapport avec les prestations professionnelles au titre de confidentielles et, dès lors, à ne les divulguer que compte tenu des limites d'utilisation de ces informations pour assurer le déroulement  des activités, conformément au principe de transparence. La communication vis-à-vis de l'extérieur des informations confidentielles et “ price sensitive ” doit se dérouler sous le contrôle des fonctions qui y sont  préposées.
Absence de conflit d'intérêts – Les Collaborateurs garantissent que chacune des décisions de l'entreprise est adoptée pour servir l'intérêt de la Société. Aussi sont-ils tenus d'éviter toute situation de conflit d'intérêt entre les activités économiques personnelles ou familiales et les fonctions remplies chez Galsi pouvant porter atteinte à leur indépendance en matière de jugement et de choix.
Sécurité, sauvegarde de la santé et conditions de travail –  Galsi estime que les personnes motivées et excellentes au plan professionnel forment un levier stratégique fondamental pour rivaliser et développer son volant d'affaires. A cette fin, Galsi promeut des conditions et des milieux de travail protégeant l'intégrité psychophysique des personnes et favorisant leur attitude encline à la proposition, créativité, participation active, capacité de travail en équipe et prise de responsabilité, tout en respectant l'équilibre entre le volet personnel et privé.
Chances égales - Le développement professionnel et  la gestion des Collaborateurs reposent sur le principe des chances égales. La reconnaissance des résultats atteints, des potentiels professionnels et des compétences exprimées par les personnes forment les critères essentiels à la base des  avancements de carrière et de rémunération, dans le cadre d'un rapprochement continu et systématique avec le marché, sans préjudice de la transparence sur la méthode d'évaluation et sur les modalités de communication.
Développement professionnel –  Galsi s'engage à mettre des instruments adéquats et des opportunités d'épanouissement professionnel à la disposition des Collaborateurs.

C) - ENGAGEMENT EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET RESPONSABILITES VIS-A-VIS DE LA COLLECTIVITE

Promotion du développement durable  -  Galsi  estime que la protection de l'environnement est une valeur   fondamentale  pour  la  collectivité  et   est  convaincue de la compatibilité existant  entre le “ développement de l'entreprise ” et le “ respect de l'environnement ”.
Galsi, dès lors, s'engage à agir dans le respect des  réglementations en vigueur, en appliquant les meilleures  technologies disponibles, à promouvoir et programmer le développement de ses activités afin de valoriser les ressources naturelles,  de préserver l'environnement pour les générations futures et de  promouvoir toute initiative en vue d'une protection diffuse de l'environnement.
Responsabilité  envers la collectivité -  Galsi agit en tenant compte des exigences des communautés au sein desquelles elle exerce ses activités et contribue à leur développement économique, social et civil.

DEUXIEME PARTIE : LES REGLES DE COMPORTEMENT

Sans préjudice des Principes éthiques mentionnés dans la première partie, mention est faite ci-dessous de règles visant à indiquer les comportements à tenir lors du déroulement des différentes activités entepreneuriales afin de respecter le contenu des Principes éthiques.

De telles règles se déclinent selon les chapitres suivants :

A) - Ethique dans la gestion des affaires et des activités de l'entreprise ;
B) - Ethique du travail, protection et valorisation des Collaborateurs ;
C) - Ethique de la communication et des relations extérieures.

A) - ETHIQUE DANS LA GESTION DES AFFAIRES ET DES ACTIVITES DE L'ENTREPRISE

Galsi gère ses affaires en appliquant les Principes éthiques identifiés dans ce Code et demande à ses  Collaborateurs et partenaires en affaires de respecter cette approche en toute circonstance, indépendamment de l'importance de l'affaire ou des conditions de marché.

Rapports avec les associés
Vu la composition particulière de la société, Galsi entretient un rapport direct et constant avec ses  associés,  que sous-tendent la collaboration  et la transparence des rapports.
Les rapports contractuels entretenus avec les associés ne doivent cesser de s'inspirer des principes de transparence et d'objectivité.
Galsi agit, à la fois, pour éviter la survenue de tout conflit d'intérêt avec les associés.

Procédures de l'entreprise
Galsi a établi une série de procédures d'entreprise afin de réguler les activités d'identification, évaluation, prévention, suivi et couverture des principaux risques en rapport avec les activités de l'entreprise et pour expliciter le système y relatif de responsabilités, de délégations et de contrôles internes.

Transparence de l’Information comptable et de la Communication financière
Galsi est consciente de l'importance que revêtent la transparence, la précision et le caractère exhaustif de l'information comptable et de la communication financière (comptes, rapports périodiques, etc.) et veille à ce que son système administratif et comptable soit fiable afin de représenter correctement les faits inhérents à la gestion et de fournir les instruments d'identification, prévention et gestion, dans la mesure du possible, des risques de nature financière et opérationnelle ainsi que des fraudes au détriment de la Société.
Chaque opération est censée reposer sur une documentation adéquate et doit pouvoir être vérifiée raisonnablement.
Toutes les écritures comptables à la base de la rédaction des comptes doivent être rédigées de manière claire, véridique et correcte et conservées avec soin par les structures de l'entreprise préposées à leur rédaction.

Anti-blanchiment
Galsi fait en sorte que son activité économique et financière ne se transforme pas en un instrument susceptible de favoriser, potentiellement même, des activités illicites ou des organisations criminelles et terroristes.
Galsi applique toujours les réglementations anti-blanchiment indépendamment de la juridiction dans laquelle elle agit.
Galsi, en faisant preuve de la plus grande diligence, procède dès lors au contrôle  des informations disponibles sur les interlocuteurs  commerciaux, les fournisseurs, les partenaires et les conseils afin de s'assurer de leur respectabilité et de la légitimité de leurs activités avant d'engager avec eux quel rapport d'affaires que ce soit. Galsi fait également en sorte que les opérations auxquelles elle est associée ne présentent pas, au niveau potentiel même, le risque d'encourager la réception, le remplacement ou l'utilisation d'argent ou de biens issus d'activités criminelles.

Rapports avec la Société de Révision
Les réviseurs, tant internes qu'externes, doivent pouvoir accéder librement aux données, documents et informations nécessaires pour déployer leurs activités.
Afin de garantir le plus grand respect de son indépendance et impartialité Galsi s'engage vis-à-vis du réviseur externe et des autres sociétés appartenant au même " réseau "  à :

• ne pas conférer de mandats autres que la révision comptable ;
• ne pas conférer de mandats de services pouvant porter préjudice à l'indépendance et à l'objectivité.

Rapports avec les Commissaires aux comptes
La nomination des Commissaires aux comptes s'inscrit dans une démarche transparente garantissant - entre autres - une information rapide et adéquate sur les caractéristiques personnelles et professionnelles des candidats à la fonction.

Galsi a prévu des mesures visant un déroulement efficace des tâches des Commissaires aux comptes, en particulier pour la réalisation de contrôles périodiques, pour la mise à disposition de documents en tous genres et pour la demande, de leur part,  d'informations ordinaires et extraordinaires. Pour ce faire recours peut être fait -  entre autres – au personnel interne de la société tout en agissant dans la plus grande  transparence et correction.

Rapports avec les Fournisseurs
Les fournisseurs revêtent un rôle fondamental pour améliorer la compétitivité globale de Galsi. Aussi des fournisseurs sont-ils sélectionnés, réunissant les caractéristiques les meilleures en termes de qualité, innovation, coût, service, continuité et éthique.
Il est demandé aux Collaborateurs de Galsi de sélectionner les fournisseurs sur la base des principes éthiques développés dans ce Code. Ils sont encouragés à créer et à maintenir des relations stables, transparentes et de collaboration avec les fournisseurs, et à agir constamment afin de desservir au mieux les intérêts de Galsi.

Les Collaborateurs de Galsi doivent, en particulier :

• observer les procédures internes de  sélection et de gestion des rapports avec les fournisseurs ;
• ne pas faire de discriminations entre les  fournisseurs, en permettant à tous ceux qui réunissent les conditions nécessaires de rivaliser en vue de l'affectation des contrats, le choix des candidats reposant sur des critères objectifs, déclarés, transparents et documentables ;
• obtenir la collaboration des fournisseurs afin d'assurer constamment le rapport qualité/prix, le coût et les délais de livraison les plus avantageux ;
• travailler dans le cadre des lois et  réglementations en vigueur ;
• appliquer les conditions prévues dans les contrats ;
• maintenir un dialogue franc et ouvert avec les fournisseurs, dans le droit fil des bonnes habitudes commerciales ;
• éviter les situations de dépendance excessive, tant pour Galsi que pour le fournisseur ;
• demander aux fournisseurs de respecter les  principes du présent Code d'Ethique et inclure dans les contrats, lorsque les procédures  le prévoient, l'obligation expresse de les respecter ;
• signaler, dans les plus brefs délais, au supérieur ou à l’Organisme de Vigilance tout comportement d'un fournisseur allant potentiellement contre les Principes éthiques du Code.

Relations avec les autres Sujets externes
Il est demandé aux sujets externes qui entrent en contact avec Galsi (professionnels externes, conseils, agents, représentants, intermédiaires etc.) d'observer les principes figurant dans ce Code.

Compte tenu de leurs fonctions respectives, tous les  Collaborateurs de Galsi doivent :

• observer les procédures internes d'identification et de gestion des rapports avec les autres sujets externes qui collaborent avec l'Entreprise ;
• évaluer attentivement la possibilité de faire appel à d'autres sujets externes ;
• ne sélectionner que des interlocuteurs disposant des qualifications professionnelles et réputationnelles adéquates ;
• obtenir de la part des autres sujets externes qui collaborent avec l'Entreprise, l'assurance d'une satisfaction constante du rapport le plus avantageux entre le niveau de prestation, la qualité, le coût et les délais ;
• travailler dans le cadre des lois et réglementations en vigueur ;
• appliquer les conditions prévues dans les contrats ; en particulier, la rémunération ne doit être proportionnée  qu'à la prestation indiquée dans ce contrat et les paiements ne peuvent être effectués à un autre sujet que la partie au contrat,  ni dans un autre  pays que celui des parties ou de l'exécution du contrat ;
• maintenir un dialogue franc et ouvert avec les collaborateurs externes, dans le droit fil des bonnes habitudes commerciales ;
• demander aux autres sujets externes qui collaborent avec l'Entreprise de respecter les  principes du présent Code d'Ethique et inclure dans les contrats, lorsque les procédures  le prévoient, l'obligation expresse de les respecter;
signaler, dans les plus brefs délais, au supérieur ou à l’Organisme de Vigilance tout comportement d'un sujet externe collaborant avec l'Entreprise allant potentiellement contre les Principes éthiques du Code.

Rapports avec la Fonction publique
Aux termes du D. lég. n. 165/2001,  parmi les sujets relevant de la Fonction publique il y a lieu d'inclure toutes les administrations de l'Etat y compris les Etablissements et les Ecoles de tous les cycles et les Institutions de formation, les Entreprises et les Administrations autonomes de l'Etat, les Régions, les Provinces et les Villes, les Communautés de montagne avec leurs  syndicats et associations, les Universités, les Instituts autonomes pour le logement social, les Chambres de commerce, industrie, artisanat et agriculture,  tous les organismes publics non économiques nationaux, régionaux et locaux, les  administrations, les entreprises et les organismes du Service national et régional de Santé,

Les rapports avec la Fonction publique ne sont réservés qu'aux fonctions d'entreprise y préposées et/ou autorisées, conformément aux principes de comportement suivants :

• aucun Collaborateur de Galsi  ne doit promettre ou verser des sommes d'argent, promettre ou concéder des biens en nature ou autres bénéfices aux Agents publics à titre personnel  afin de promouvoir ou de favoriser les intérêts de Galsi, à la suite également de pressions illicites ;
• aucun Collaborateur de Galsi ne peut éluder les susdites prescriptions en faisant recours à d'autres formes d'aides ou de contributions  qui, sous la forme de parrainages, mandats, conseils, publicités, etc. aient, par contre, les mêmes visées interdites ci-dessus ;
• le  Collaborateur qui devait recevoir des indications pour agir en ce sens est tenu d'en donner communication immédiate à son supérieur ou à l’Organisme de Vigilance.

Rapports avec les représentants des forces politiques et des associations porteuses d'intérêts
Par représentants des forces politiques il y a lieu d'entendre les personnes physiques occupant des positions ou fonctions institutionnelles dans le cadre des partis et des mouvements politiques.
Par représentants des associations porteuses d'intérêts il y a lieu d'entendre les personnes physiques occupant des positions ou fonctions institutionnelles dans le cadre d'organisations telles que les associations de branche, les syndicats, les organisations environnementalistes, etc.
Dans les rapports avec ces catégories de personnes aucun Collaborateur ne doit promettre ou verser des sommes d'argent, promettre ou concéder des biens en nature ou autres bénéfices à titre personnel  afin de promouvoir ou de favoriser les intérêts d'une ou de plusieurs sociétés de Galsi à la suite également de pressions illicites.
Aucun Collaborateur de Galsi ne peut éluder les susdites prescriptions en faisant recours à d'autres formes d'aides ou de contributions  qui, sous la forme de parrainages, mandats, conseils, publicités, etc.  aient, par contre, les mêmes visées interdites ci-dessus.
Sont en revanche possibles les formes de collaboration de nature strictement institutionnelle afin de contribuer à la réalisation d'événements ou d'activités, ou encore d'études, recherches, colloques, séminaires etc.

Traitement des informations confidentielles
Les “ Informations confidentielles ” font intégralement partie du patrimoine de l'entreprise et, en tant que telles, doivent faire l'objet d'une protection adéquate.
Relèvent des informations confidentielles toutes les informations relatives à Galsi qui, en cas de communication non autorisée ou involontaire, pourraient porter préjudice à la Société ou à Galsi.

Galsi a adopté une procédure interne entendant régir la gestion des informations confidentielles, y compris les  informations pouvant se répercuter sur l'évolution du titre des sociétés actionnaires.

Protection des données personnelles
Est considérée au titre de “ donnée personnelle ” toute information portant sur une personne physique ou morale, organisme ou association, identifiés ou identifiables, voire indirectement, en faisant référence à tout autre information, y compris les numéros d'identification personnels.

Dans le cadre de ses activités Galsi acquiert fondamentalement de telles informations pour :

• obtenir ou fournir des services ;
• évaluer le risque d'entreprise ;
• identifier des parts ou segments potentiels de marché.

Afin de garantir la protection des données personnelles Galsi s'engage, à travers ses Collaborateurs, à les traiter conformément aux réglementations en vigueur et, en particulier, selon les critères ci-après :

• transparence vis-à-vis des sujets auxquels les données se réfèrent, qui ont le droit de connaître les informations personnelles recueillies, la raison de leur divulgation et si divulgation il y a ;
• licéité et correction du traitement ;
• pertinence du traitement par rapport aux visées déclarées et poursuivies, au sens où ces données personnelles ne seront pas utilisées à des fins secondaires sans le consentement de l'intéressé (à moins que la loi ne l'impose) ;
• la divulgation des données à des tiers ne peut avoir lieu sans le consentement de l'intéressé (à moins que la loi ne l'impose) ;
• garantie concernant la qualité et la correction des données ;
• droit pour l'intéressé à la prise de vision et à la demande de correction, si nécessaire.

Environnement et Sécurité
Galsi agit tout en étant convaincue de ce que tous ses  Collaborateurs et autres sujets tiers qui ont accès aux lieux de travail doivent pouvoir travailler dans des milieux confortables et sûrs, et de ce que l'environnement est un patrimoine à sauvegarder dans l'intérêt  général, des générations futures et de l'entreprise elle-même.
Aussi Galsi gère-t-elle ses activités à la recherche de l'excellence dans le domaine de la protection de l’environnement et de la santé et sécurité de son personnel et des tiers, en visant l'amélioration constante de ses prestations en la matière.

A cette fin, Galsi :

• s'engage au respect des dispositions en vigueur en matière de santé, sécurité et environnement ;
• promeut, auprès de ses adjudicataires, une culture du respect de l'environnement et de la sécurité.

Pour assurer la mise en oeuvre des principes énoncés dans sa politique en faveur de l'environnement et de la sécurité, Galsi :

• adopte des systèmes certifiés de gestion environnementale, de la sécurité et de la qualité ;
• effectue et met à jour l'évaluation des risques afin de programmer toutes les mesures de protection de la santé et de sécurité des Collaborateurs et des tiers qui accèdent à ses lieux de travail, dont elle garantit la salubrité ;
• se charge de la formation continue et de la sensibilisation de son management et de tout le personnel aux enjeux environnement et sécurité ;
• adopte les meilleures technologies disponibles pour éliminer les risques  à la source et réduire les retombées sur l'environnement.


B) - ETHIQUE DU TRAVAIL, PROTECTION ET VALORISATION DES COLLABORATEURS

Embauche et insertion des collaborateurs
Les embauches et les rapports de collaboration avec les sujets figurant dans l'organigramme de l'entreprise répondent à l'acquisition nécessaire sur le marché des compétences et des professionnalismes qui ne sont pas présents dans l'entreprise. La recherche et la sélection des salariés et des collaborateurs sont entreprises tout en respectant la vie privée des candidats, sur la base uniquement de critères tels que l'objectivité et la transparence, compte tenu du principe des chances égales et en évitant les favoritismes.

Lors de son embauche ou de l'établissement du rapport de collaboration, et au début de la période d'insertion en entreprise, chaque salarié ou collaborateur reçoit des  informations précises eu plus particulièrement égard aux normes qui régissent son contrat de travail, aux normes et procédures de prévention relatives à la sécurité et santé sur les lieux de travail, aux politiques d'entreprise et aux normes du Code d'Ethique de Galsi, pour qu'il en prenne connaissance le plus rapidement possible et que son intégration soit facilitée dans la vie et la culture d'entreprise.

Rémunération
Galsi rémunère ses Collaborateurs en fonction de leur  professionnalisme, de leur rôle et des résultats atteints, l'objectif étant d'assurer la pleine reconnaissance des mérites de chacun d’entre eux et de maintenir une structure globale des rémunérations absolument concurrentielle dans le cadre de toute comparaison, constante et systématique, avec les marchés sur lesquelles elle déploie ses activités.

Conflit d'intérêt
Tous les Collaborateurs doivent faire en sorte que chaque décision de l'entreprise soit adoptée dans l'intérêt de Galsi. Aussi sont-ils tenus d'éviter toute situation de conflit d'intérêt entre les activités économiques personnelles et familiales et les fonctions occupées dans Galsi pouvant entamer leur indépendance de jugement et de choix.

Lorsqu'un Collaborateur occupe une situation qui, à titre potentiel également, peut représenter ou entraîner un conflit d'intérêts, il est tenu de la signaler dans les plus brefs délais à son supérieur qui, selon les modalités prévues, se charge d'informer  l’Organisme de Vigilance pour qu'en soit évaluée la présence effective et définie l'intervention éventuelle.

A titre d'exemple, quoique non exhaustif,  les situations suivantes peuvent entraîner des conflits d’intérêt : 

• détention d'intérêts économiques et financiers (mandats professionnels, etc.), à travers des membres de la famille, avec des fournisseurs, clients ou concurrents ;
• activités professionnelles déployées, de la part des membres de la famille également, auprès de  clients, fournisseurs ou concurrents ;
•  acceptation de sommes d'argent, de dons en nature ou de services de toute nature de la part de personnes, entreprises ou organismes qui entretiennent  ou entendent le faire,  des rapports d'affaires avec Galsi ;
• utilisation de la position occupée au sein de l'entreprise ou des informations acquises au travail  de manière à engendrer un conflit entre les intérêts personnels et ceux de l'entreprise. 

Utilisation correcte des biens de l'entreprise
Chaque Collaborateur est responsable de la protection des ressources de l'entreprise qui lui sont confiées et a le devoir d'informer - dans les plus brefs délais - les structures préposées de toute menace éventuelle ou d'événements préjudiciables pour Galsi.

En particulier, le Collaborateur doit :

• travailler de manière diligente pour protéger les biens de l'entreprise, à travers des comportements responsables alignés sur les procédures opérationnelles prévues pour en réglementer l'utilisation ;
• éviter toute utilisation impropre des biens de l'entreprise qui peut entraîner des préjudices  ou une réduction de l'efficience, ou  s'inscrire  -  quoi qu'il en soit - contre les intérêts de l'entreprise ;
• obtenir les autorisations nécessaires en cas d'utilisation du bien en dehors de l'entreprise.

La dépendance sans cesse accrue des technologies informatiques requiert que l'on s'assure de la disponibilité, sécurité, intégrité et efficacité maximum de cette catégorie de biens.

Chaque Collaborateur est tenu de :

• ne pas envoyer de courriels contenant des menaces ou injurieux, de ne pas faire recours à un langage peu édifiant, de ne pas exprimer de commentaires non adéquats ou souhaitables par rapport aux Règles de  Comportement de Galsi, susceptibles de porter atteinte à la personne et/ou préjudice à l'image de l'entreprise ;
• éviter le spamming ou les “ messages à répétition ” qui peuvent engendrer un trafic de données/informations/processus à l'intérieur du réseau télématique de l'entreprise, pouvant en réduire sensiblement l'efficacité et avec des répercussions  négatives sur la productivité ;
• ne pas naviguer sur des sites Internet aux contenus indécents ou outrageux ;
• adopter de manière scrupuleuse tous les points visés aux politiques de sécurité de l'entreprise afin de ne pas compromettre les fonctionnalités et la protection des systèmes informatiques ;
• éviter d'installer sur les systèmes de l'entreprise des logiciels empruntés ou sans autorisation, et ne jamais faire de copies non autorisées de programmes sur licence pour usage personnel, de l'entreprise ou de tiers.

L’utilisation, voire involontaire de ces biens à toute fin en dehors des activités de l'entreprise, peut entraîner de graves préjudices pour la Société (économiques,  en termes d'image, de compétitivité, etc.), la circonstance aggravante étant qu'une utilisation impropre peut potentiellement se solder pour l'entreprise par des sanctions pénales et administratives pour actes  illicites éventuels et par la nécessité d'engager des mesures disciplinaires vis-à-vis des Collaborateurs.

Galsi interdit, en particulier, toute utilisation des systèmes informatiques pouvant représenter une violation des lois en vigueur, et quoi qu'il en soit un outrage à la liberté, l’intégrité et à la dignité des personnes, et en particulier, des mineurs. Galsi interdit également toute utilisation des systèmes informatiques pouvant entraîner des intrusions indues ou porter atteinte aux systèmes informatiques d'autrui.

Sur présentation d'une note de frais ne seront remboursés que les frais raisonnables, effectifs et autorisés, selon les dispositions visées aux procédures conçues à cet effet. Il convient toujours de demander les reçus et de séparer, en toute circonstance, les frais personnels des frais professionnels.

Cadeaux
On ne peut offrir, directement ou indirectement,  de l'argent, des cadeaux ou bénéfices de toute nature à titre personnel aux dirigeants, fonctionnaires ou employés de clients, fournisseurs, organismes de la  Fonction publique, Institutions publiques ou autres  Organisations afin d'en tirer des avantages indus. Les actes de courtoisie commerciale, tels que les cadeaux ou formes d'hospitalité, ne sont autorisés qu'à condition qu'il s'agisse de valeurs modiques et susceptibles - quoi qu'il en soit - de ne pas compromettre l’intégrité et la réputation d'une des parties et de ne pas influencer l'autonomie de jugement du destinataire.
Néanmoins, ce type de dépenses doit toujours être autorisé par la position définie dans les procédures et adéquatement documenté.
Il en va de même pour les Collaborateurs qui ne peuvent recevoir de cadeaux ou de traitements de faveur au-delà des limites des relations normales de courtoisie, et à conditions que la valeur en soit modeste. Lorsqu'un Collaborateur reçoit des cadeaux allant au-delà des limites susdites, il est tenu d'en donner communication immédiate à son supérieur qui, en collaboration avec l’Organisme de Vigilance, se chargera de la restitution immédiate ou de l'utilisation la meilleure du  cadeau et de préciser, au donneur, la politique de Galsi en la matière.
Cette disposition, sur les  cadeaux promis ou offerts et sur les cadeaux reçus, s'applique également aux pays dans lesquels on a coutume d'offrir des dons de valeur aux partenaires commerciaux.


C) –  ETHIQUE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS EXTERIEURES

Relations avec les institutions publiques
Galsi entretient des rapports constants avec les  institutions locales, régionales, nationales et internationales afin de représenter sa mission, ses projets et ses programmes de développement.
Les contacts avec les agents des institutions publiques sont limités aux fonctions qui y sont préposées ou à tous ceux auxquels le management Galsi a donné un mandat explicite sur ce point.
Ces contacts avec les institutions publiques doivent se dérouler dans un esprit de loyauté, de transparence et de collaboration constructive, et entendent promouvoir et protéger les intérêts de Galsi.
Galsi représente et promeut ses propres intérêts de manière transparente, rigoureuse et cohérente, en évitant toute attitude de nature collusoire.

Rapports avec les représentants des forces politiques
Galsi entretient des rapports avec les représentants des forces politiques afin uniquement d'approfondir la connaissance des thèmes qui l'intéresse et de promouvoir ses positions de manière transparente.
Galsi ne finance ni ne soutient les partis politiques ou leurs représentants et s'en tient rigoureusement à la neutralité sur les camps opposés à l'occasion de campagnes électorales ou d'événements intéressant les partis politiques.

Rapports avec les associations porteuses d'intérêts
Galsi entretient des rapports avec les associations porteuses d'intérêts (Confindustria par exemple) afin de développer ses activités, d'établir des formes de coopération d'intérêt mutuel et de présenter ses positions sur les thèmes relevant d'un intérêt partagé.
La présentation de positions spécifiques de Galsi au sein des associations doit avoir lieu avec le consentement du  top management ou des fonctions qui y sont préposées.

Rapports avec les mass media
Tous les contacts avec les organes d'information ne doivent être tenus que par les fonctions qui y sont préposées.
Les rapports avec les mass media s'inspirent du respect du droit à l'information.  L'information à l'égard des mass media doit être précise, coordonnée et cohérente par rapport aux principes et aux politiques de Galsi. Elle doit respecter les lois,  les règles, les pratiques de conduite professionnelle et doit être réalisée de manière claire et transparente. Interdiction absolue est faite de divulguer de fausses informations.

Communication institutionnelle
Les informations sur Galsi (Profil de la société, présentations audio-visuelles, etc.) s'inspirent de la plus grande transparence et véridicité des donnés fournies.
En cas de participation à des colloques, congrès et séminaires, de rédaction d'articles, d'essais et de publications en général, et en cas de participation à des événements publics, les informations fournies sur les  activités, les résultats, les positions et les stratégies de Galsi ne peuvent être divulguées que dans le respect de la discipline sur la confidentialité des informations de  l'entreprise.

Parrainages et contributions
Galsi peut fournir des contributions et des parrainages pour soutenir les initiatives proposées par des organismes publics et privés et des associations sans but lucratif, régulièrement constitués aux termes de la loi et promouvant les principes éthiques de Galsi.
Les parrainages et les contributions peuvent porter sur des événements et initiatives de nature sociale, politique culturelle, sportive et artistique. Ils peuvent également viser la réalisation d'études, de recherches, colloques et séminaires portant sur des thèmes intéressants pour Galsi. Galsi collabore, dans la mesure du possible, à la préparation de ces événements pour en assurer le niveau qualitatif.

TROISIEME PARTIE : DISPOSITIONS POUR LA MISE EN OEUVRE

Lorsqu'un Collaborateur découvre des situations qui, effectivement ou potentiellement, peuvent représenter une violation du Code d'Ethique, il est tenu de le signaler immédiatement à l’Organisme de Vigilance de sa Société ou au Organisme de Vigilance de Galsi  S.p.A., et - éventuellement- à son responsable direct.

L’Organisme de Vigilance
L’ Organisme de Vigilance est l’organisme à lequel le Conseil d'administration délègue la responsabilité de gérer tous les aspects liés à l'application du Code d'Ethique.
En l'absence d'une personne nommée à cet effet, les  fonctions de l’Organisme de Vigilance sont déployées par le  Président/Administrateur délégué de la société.

Mention est faite ci-après des  tâches de l’Organisme de Vigilance :

• définir les procédures opérationnelles pour signaler les violations et leur traitement. A travers une sauvegarde adéquate de la confidentialité, de telles procédures doivent également régir la matière pour assurer la correction générale du processus afin d'éviter que ne soient signalés des épisodes peu importants, non soutenus par des faits ou totalement dénués de tout fondement ;
• recevoir, analyser et vérifier les violations signalées du Code d'Ethique, en communiquant les modalités opérationnelles nécessaires (fax, mail, etc.), et garantissant la confidentialité pour ceux qui auraient signalé les violations éventuelles ;
• prendre des décisions sur des violations significatives ;
• assurer des processus de communication efficace, de  formation et d'implication en coordonnant les  initiatives de divulgation et de compréhension du Code d'Ethique ;
• être un point de référence pour les interprétations des aspects importants ;
• veiller à l'actualisation du Code d'Ethique ;
• faire appel, le cas échéant, à des conseils externes pour engager les contrôles périodiques nécessaires concernant l'application du Code d'Ethique.

Formation et communication
La Fonction juridique est responsable de la préparation et de la réalisation, sur la base des indications de l’Organisme de Vigilance, de plans appropriés de  communication interne et de formation pour la divulgation et la connaissance du Code d'Ethique.
Ces mêmes plans de communication sont réalisés pour communiquer  les contenus du Code d'Ethique en dehors de Galsi et divulguer aux intéressés les modalités à suivre pour signaler toute violation éventuelle.

Valeur du Code d'Ethique
L’observance des principes et des règles du Code d'Ethique, leur diffusion cohérente et leur application opérationnelle dans le cadre des responsabilités attribuées font intégralement et essentiellement partie des obligations contractuelles de chacun des Collaborateurs.